Uniforme

Petit historique de l’uniforme scolaire

Pour ou contre l’uniforme scolaire ? Ce débat très ancien revient depuis quelques années sur le devant de la scène et divise les Français. Le Roi du Tablier le spécialiste des tabliers et blouses vous propose de redécouvrir l’histoire tumultueuse de l’uniforme scolaire.

Uniforme scolaire

Wikipédia commons

Le terme uniforme fait référence à une tenue règlementée et reconnaissable qui intègre des codes vestimentaires précis et qui est portée par tout un groupe. Il existe différents types d’uniformes : uniforme militaire, uniforme de travail, uniforme scolaire, etc. L’uniforme scolaire est apparu pour la première fois en Angleterre au 16e siècle et a été adopté par les écoles les plus pauvres. Ce n’est qu’à partir du 18e siècle qu’il fait son entrée dans les écoles françaises. En effet les enfants étaient tumultueux, bagarreurs et indisciplinés. Ils choisissaient leurs vêtements en fonction de leurs activités récréatives parfois violentes. C’est pour parer à ce problème et ramener la discipline au sein des salles de classes que l’école décide d’instaurer un uniforme obligatoire pour tous les enfants. Cet uniforme imite l’uniforme militaire, il est donc très strict et reflète une hiérarchie autoritaire. De cette manière les enfants portaient un signe visible de soumission à l’autorité établie. C’est le mouvement de mai 1968, initié par les étudiants qui contestent dans un premier temps une éducation trop stricte, qui poussent les écoles et les universités à abandonner les uniformes.

Aujourd’hui il ne reste que quelques établissements français qui imposent encore l’uniforme comme les établissements professionnels de l’hôtellerie et les lycées de la défense. Les défenseurs de l’uniforme pensent que le retour de celui-ci permettrait de mettre fin à la guerre des marques et de faire tomber les barrières sociales. À défaut d’uniformes scolaires le Roi du Tablier vous propose néanmoins des blouses d’école aux couleurs et aux matières diverses et variées qui plairont à tous les enfants.